Patrimoine : Les marionnettes font découvrir Mende

Midi Libre - Édition du samedi 9 août 2008
Mercredi dernier en nocturne, c'est un curieux triporteur rouge qui a guidé en musique les visiteurs à travers Mende.
À chaque halte, après les explications d'Emmanuelle Soulier, guide de l'office du tourisme, une marionnette surgit du castelet pour illustrer, avec humour ou poésie, la présentation du site choisi.
Pierrot et Colombine offrent un ballet au clair de lune avec comme décor naturel, la façade monumentale de la cathédrale.
Sous le porche des Ursulines, une jeune fille se lamente car elle a été transformée en grenouille par une méchante sorcière.
Le baiser d'un jeune spectateur lui fera retrouver sa forme humaine.
La salle des mariages aura droit au célèbre duo des chats amoureux, un numéro particulièrement suggestif et hilarant.
Le serpent cracheur d'eau attend
au lavoir des Calquières ; il se calmera lorsque le public lui aura chanté une berceuse pour l'endormir et ainsi éviter d'être copieusement arrosé. Place du Mazel, c'est un épisode des croisades, avec incendie et hauts faits d'armes, qui est mis en scène.
Devant la pharmacie hospitalière, plutôt que de servir de remède aux humains, l'escargot épris d'une fleur sera emporté par celle-ci dans les airs en un rêve merveilleux.

Jamel Rim est marionnettiste professionnel en Argentonnais dans les Deux-Sèvres.
Il a eu l'idée de mettre en scène les visites estivales.
« Il s'agit d'une création alliant la découverte du patrimoine et les arts de la rue dans la pure tradition des marionnettes.
Une grande complicité est établie avec le guide conférencier pour respecter la rigueur historique mais aussi apporter humour et interactivité avec le public. »
Il a construit lui-même ses marionnettes et son imposant tricycle surmonté du castelet.
Il écrit ses propres scénarios qu'il adapte pour en faire des spectacles sur mesure.
À en juger par les réactions du public, ses personnages, devenus mendois pour un soir, ont beaucoup amusé enfants et adultes.
Leurs rires ont largement plébiscité cette formule ludique de visite.
 

Périgueux : Balade au clair de lune
Arts de la rue et patrimoine insolite

DORDOGNE LIBRE - Édition du 28 décembre 2007